fbpx

Que vous soyez un photographe débutant, amateur ou confirmé, vous avez certainement été (ou serez un jour ou l’autre) confronté à l’envie de réaliser des portraits. Si l’exercice parait simple de premier abord, la photo portrait répond à quelques règles essentielles méconnues et pourtant indispensables pour un résultat digne de professionnels. Je tiens donc à partager avec vous quelques conseils et astuces qui vous aideront à progresser dans cet exercice.

[minti_alert type=”info” close=”false”]Si à la suite de la lecture de l’article vous désirez un accompagnement plus personnalisé, je vous encourage à suivre mon cours photo individuel consacré au portrait.[/minti_alert]

1. Choisir le bon objectif

La plupart des appareils photo sont équipés d’un objectif 18-55mm f3.5-5.6, prévus pour la photo de paysages et les portraits. S’il est possible de faire des portraits avec ces objectifs, ce n’est clairement pas l’idéal, car le grand-angle va avoir tendance à déformer le visage, surtout lorsqu’on est proche du sujet. Il est recommandé d’utiliser des objectifs à partir de 50mm. Pour le portrait, on préfère généralement les focales fixes ou des téléobjectifs avec une grande ouverture de diaphragme. Ces objectifs ont l’avantage de ne pas déformer le sujet et d’avoir une plus faible profondeur de champ (= flou d’arrière-plan) grâce au phénomène de compression de l’objectif et la grande ouverture du diaphragme. Le 50mm f1,8 a un excellent rapport/qualité prix, puisqu’on le trouve pour une centaine d’euros chez tous les constructeurs. Si vous avez un plus gros budget, optez pour un 85mm f1,8.

via GIPHY

2. Utilisez le mode Priorité ouverture (Av – A) ou le mode manuel

Lorsqu’on fait un portrait, on cherche le plus souvent à faire ressortir le sujet en le détachant de l’arrière-plan via une faible profondeur de champ. Pour avoir la main sur ce réglage il est important d’utiliser le mode priorité ouverture ou le mode manuel de votre appareil photo. Pour rappel, plus la valeur de “f” est proche de zéro (ex. f2,8) plus l’ouverture est grande et la profondeur de champ faible.

3. Ouvrez votre diaphragme… mais pas trop

Le choix de l’objectif est ici déterminant, puisque c’est lui qui va limiter l’ouverture que vous pouvez fixer. Sur un 18-55mm classique, vous aurez une ouverture de f5.6, alors qu’avec un 50mm ou un 85mm, vous aurez une ouverture de f1.8. Plus le diaphragme sera ouvert, plus faible sera la profondeur de champ. Cela présente l’avantage de détacher son sujet comme précisé plus haut, mais aussi de lisser la peau et les défauts de votre modèle. Il faut néanmoins faire très attention à bien faire votre mise au point sur le regard, au risque de vous retrouver avec un nez net et le reste du visage flou. D’ailleurs pour éviter ce genre de désagrément, je vous recommande d’utiliser une ouverture de f2.8 à f4, pour un objectif capable d’ouvrir à f1.8. Vous serez ainsi certain d’avoir l’intégralité du visage net et l’objectif aura un meilleur piqué.

1/160 - f14 - ISO 200
1/160 – f1,4 – ISO 200

4. Apprenez à reconnaître la lumière naturelle

Il existe 3 types de lumière naturelle : la lumière dure, la lumière douce et la lumière plate. Chacune à ses spécificités et nécessite d’adapter sa façon de travailler.

  • La lumière douce : On parle de lumière douce quand le soleil n’est pas trop haut et est filtré par quelques nuages de manière à avoir une lumière diffuse. On trouve généralement ce type de lumière le matin ou en fin de journée. C’est la lumière idéale et la plus facile à utiliser. Elle permet d’avoir une source de lumière claire qui ne marque pas trop les ombres sur le visage. En général, on va placer la lumière à 45° du visage de manière à éclairer tout le visage sans éblouir le modèle.
  • La lumière dure : On parle de lumière dure lorsque le soleil est au zénith et/ou qu’il n’y a aucun nuage pour diffuser les rayons du soleil. Cette lumière à tendance à créer des ombres franches sur le visage et à éblouir le sujet. On peut exploiter ce type de lumière de différentes façons, mais le plus simple est de faire un contre-jour. Dans ce cas-là, pensez à régler votre mesure d’exposition sur la mesure spot [ . ] ou pondérée centrale [( )]. De cette manière, vous allez pouvoir vous concentrer sur l’exposition du sujet, plutôt que sur celle de l’arrière-plan qui lui sera surexposé. Si vous voulez avec une bonne exposition sur votre sujet et sur l’arrière-plan, vous pouvez utiliser un réflecteur pour renvoyer la lumière de l’arrière-plan sur le visage de votre modèle.
  • La Lumière plate : On parle de lumière plate quand la couverture nuageuse est importante, tellement importante qu’on n’arrive pas à distinguer d’où viennent les rayons du soleil. Cette lumière est intéressante puisqu’elle permet d’orienter son sujet indépendamment de la source lumineuse, mais présente l’inconvénient d’écraser les couleurs. Vous devrez jouer des contrastes entre votre sujet et l’arrière-plan.
Lumière douce - 1/100 f3,5 ISO 100
Lumière douce | 1/100 – f3,5 – ISO 100

5. Suivez les règles de cadrage

Passé l’aspect purement technique, ce qui va faire que vos portraits seront réussis c’est aussi la créativité dont vous allez faire preuve. Est-ce que vous arriverez à transmettre une dynamique dans votre photo ? Pour vous aider, il existe plusieurs règles de cadrages que vous pouvez suivre.

  • La règle des tiers : Règle très connue en photo, elle est sûrement la plus importante. La règle des tiers consiste à ne jamais ô grand jamais mettre le visage de son modèle au centre de la photo. Sinon cela va tasser votre sujet et donne l’impression qu’il est petit et gros. On va donc placer le regard sur ou au dessus de la ligne du tiers du haut et placer le cou/ buste au centre de la photo. Pour vous aider, vous pouvez utiliser le collimateur le plus haut de votre appareil photo et le placer sur le visage. Vous serez ainsi certain de respecter le placement de votre sujet.

CoreTechs_williamjezequel

  • Remplissez le cadre : Toujours dans l’esprit de la règle des tiers, en portrait on va chercher à occuper l’espace de la photo pour concentrer l’attention sur son sujet plutôt que sur l’arrière-plan. On va ici respecter le ratio 2/3 occupé par le modèle et 1/3 de “vide” ou l’inverse si c’est important de situer le sujet dans son environnement. Il est aussi important de laisser ce vide en direction du regard de façon à donner du mouvement à votre photo.
  • Placez l’oeil dominant au centre de la photo : Pour les portraits de face, vous pouvez donner du mouvement à votre photo en plaçant l’oeil dominant (celui qui accroche le photographe) au centre de la photo. Imaginez une ligne verticale qui coupe la photo en deux… placez l’oeil sur cette ligne. Une alternative consiste aussi à créer une symétrie parfaite.

Viamondo_williamjezequel

  • Rapprochez-vous du sujet : lorsqu’on travaille avec un modèle, il est important de créer une complicité. Pour cela, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre sujet, tout en respectant l’espace vital de votre modèle. La complicité se ressentira dans votre photo et on plongera davantage dans le regard du modèle.
  • Trouvez un cadre naturel : Pour donner une autre dimension à votre portrait, vous pouvez utiliser votre environnement pour créer des cadres naturels comme une fenêtre, un hublot de train, des ombres…

IkonaWatches_williamjezequel

  • Soyez fous, soyez vous ! Comme le dit une célèbre marque d’ameublement et de décoration de la région, soyez fous ! Les règles sont faites pour vous aiguiller et vous aider à progresser, mais il faut aussi savoir les transgresser et faire preuve d’imagination.
PaulFoulonneau_williamjezequel_17
Portrait à 360°

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.