fbpx

Test compact Fujifilm X100s

La semaine dernière j’ai pu tester le dernier compact expert de chez Fujifilm, le X100s. Séduit par son prédécesseur j’étais impatient de le prendre en main et de le pousser au bout de ses limites. J’ai donc rejoins Tomapasto un ami photographe pour une session photo de nuit au bord de l’Erdre.

Deux ans après la sortie de son grand frère le X100, le fuji X100s propose des évolutions intéressantes à première vue, comme le système d’aide à la mise au point « Digital Split Image » (DSI). L’idée est de « simuler un stigmomètre numérique (sur deux fois trois bandes) par l’exploitation du système à détection de phase intégré au nouveau capteur. » Si comme moi, vous ne comprenez rien à cette phrase, voici une vidéo qui parlera plus que des mots.

Au niveau du boitier très peu de changements, le X100s hérite du boitier et de l’optique (eq. 35mm f2) de son prédécesseur qui ont fait la réputation de l’appareil… mais il hérite également des défauts de celui-ci comme les molettes toujours aussi sensibles et imprécises ou le manque de boutons d’accès direct vers l’ISO par exemple… qui nécessite de passer par le raccourci « Q ». Parmi les rares évolutions du boitier on retrouve un sélecteur de mode de mise au point AF-S et l’AF-C, ainsi qu’une nouvelle molette de sélection qui décale légèrement la position A (automatique) pour permettre aux photographes de trouver plus facilement le mode automatique malgré l’œil collé dans le viseur.

Fuji-X100s-dessus

Maintenant que nous avons fait le tour du boitier il est temps de passer aux choses sérieuses avec la prise de vue. Sans surprise la qualité optique du X100s est au rendez-vous avec piqué vraiment excellent. Le capteur APS-C de 16Mpx va en revanche bien au delà de mes espérances ! Les couleurs sont superbes, quoi qu’un peu surfaites, et la montée en ISO peut se faire jusqu’à 3200 ISO sans soucis et largement exploitable à 6400 ISO. En revanche du côté de l’auto-focus il faudra repasser… J’ai rarement vu un AF qui patine autant, impossible de compter dessus. Je ne sais pas si c’est parce qu’il faisait nuit ou quoi, mais c’est une grande déception. Autant dire que j’ai vite abandonné pour passer en mise au point manuelle. Autre « détail » qui m’a gêné la molette de vitesse trop limitée, de 1/4 sec à 1/4000 (1/2000 à f/2). Pas très pratique de devoir se mettre en mode Bulb pour faire des photos de nuit en pose longue, surtout sans télécommande.

J’étais plein d’espoir pour ce fuji X100s mais ce test ne m’a pas convaincu. Je déplore son boitier qui traine des imperfections et son auto-focus inexistant… même si le capteur et l’optique en font un très bon appareil photo pour les photographes confirmés. Si vous voulez retrouver les sensations de la photo « à l’ancienne » en tout manuel le fuji X100s sera un compagnon idéal… autrement passez votre chemin.

Et vous qu’en pensez-vous de cet appareil ?

Voici 2 photos réalisées avec le Fuji X100s en mise au point manuelle.

6 commentaires sur “Test compact Fujifilm X100s

  1. Bonjour,
    C’est étonnant ce genre de commentaires « l’AF est vraiment nul DONC l’appareil est nul ». Je viens de la photo argentique (je suis très vieux, j’ai 40 ans!!) , et j’ai appris à me servir de l’hyperfocale. D’autre part, il m’arrive de composer mes photos sans que mon sujet principal soit dans la zone de l’autofocus… Donc pour moi, peu importe que l’AF soit bon ou pas, la plupart du temps, il ne sert à rien. Vous prenez des photos dans la journée? A f8 avec un objectif 35mm, si vous réglez la mise au point sur 5 mètres, tout sera net de 2,5 mètres à l’infini!!! Donc, pour un appareil typé reportage comme celui-ci, non, un AF plus performant n’a aucun intérêt. Je vous conseil de reprendre un bon vieux appareil argentique, manuel, et découvrir le plaisir de faire une photo, de reprendre le contôle sur ces automatismes qui font que toutes les photos ont tendance à se ressembler. Ne laissez pas votre appareil prendre le contrôle de vos prise de vue!

    1. Bonjour Photograve,

      Je vous invite à relire l’article car je ne dis pas que l’appareil est nul, je fais même l’éloge de l’optique et du capteur. En revanche je pointe les défauts qui selon moi ne devraient pas exister sur un boitier de cette gamme. Cela ne m’empêche pas d’avoir pris du plaisir à faire des photos avec le X100s.

      J’ai aussi été formé à l’argentique malgré mon jeune âge. J’utilise d’ailleurs toujours mon Leica R4 (plus vieux que moi ^^) et je joue de temps en temps avec mon Lomo Diana mini. Le tout manuel je connais bien donc. Et même si aujourd’hui je travaille en numérique, je bosse régulièrement en focus manuel lors des live-report.

  2. Bonjour,
    je suis un peu surpris par cet article…
    Vous regrettez l’absence de temps de pose long sur le barillet des vitesses… N’était-il pas possible de passer en mode priorité ouverture et laisser le boitier déterminer le temps de pose ?
    Faire des photos en poses longues sans télécommande…. est-ce un défaut de l’appareil… ou un oubli du photographe ?
    Quand à l’auto-focus, de nuit, sur un sujet lointain… les autres marques font-elles vraiment mieux dans les mêmes conditions ? Avez-vous essayé différentes tailles pour la zone de détection AF ? Comme indiqué par photograve, n’est-il pas de toutes façons plus judicieux d’être en mise au point manuelle (et sur l’hyperfocale) sur ce type de photo ?
    Concernant le changement de sensibilité ISO, n’était-il pas possible de personnaliser la touche Fn pour cet usage ?

    Vous trouvez les couleurs « surfaites »… Dans quel mode (Raw/Jpeg/émulation de film…) et avec quel réglages « basses lumières, » « hautes lumières, » « saturation » …
    Je trouve pour ma part les rendus en « émulation de film » très réussis et très proches de ceux obtenus avec les films Fuji, mais c’est bien sur très subjectif ! (naturels en Astia ou saturés en Velvia…)

    En résumé, je vous trouve bien sévère avec cet appareil… Mais ce n’est que mon avis…que je partage avec moi-même…

    Bonne continuation photographique.

  3. Bonjour,

    Comme vous dites et je vous cite:
     » Si vous voulez retrouver les sensations de la photo « à l’ancienne » en tout manuel le fuji X100s sera un compagnon idéal… autrement passez votre chemin. »

    Ce compact fuji a été créé pour ceux qui veulent photographier à la mode leïca avec barillet des vitesses et mise au point manuel, les presses boutons et autres amateurs d’automatismes feraient mieux de voir ailleurs.
    Le fuji X100 S n’est pas donné mais son prix est justifié par rapport à d’autres excellents compacts expert beaucoup plus primitifs sans viseur et possibilité de réglages manuels.
    Cet appareil photo est le meilleur dans sa catégorie et il tient dans la poche d’un veston, un must.
    En vous remerciant concernant votre article.

    1. Bonjour Cash, si vous voulez utiliser le viseur optique pour votre mise au point manuelle il faudra vous baser sur l’échelle de distance disponible. Comme il ne s’agit pas d’un reflex, vous ne voyez pas les changements de mise au point dans le viseur. Je vous conseil cet article de Focus Numérique pour comprendre le fonctionnement du viseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.