fbpx

Les réglages de base de l’appareil photo vous permettent de définir l’effet créatif voulu et de maitriser l’exposition lumineuse de votre image. Il y a 3 réglages à parfaitement maitriser : l’ISO, l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation.

ISO

L’ISO correspond à la sensibilité de l’appareil. Plus les ISO sont élevés plus l’appareil est sensible à la lumière, mais des ISO trop élevés dégradent la qualité de l’image. C’est ce que l’on appelle le « Bruit ». En résumé, on utilise un ISO bas en plein soleil (ex. 100 ISO) et un ISO élevé la nuit (ex. 3600 ISO).

Schema_ISO

Vitesse d’obturation

La vitesse d’obturation détermine le temps de pose de la photo. Elle permet de réguler la lumière qui entre dans l’appareil photo et de figer le mouvement du sujet. A noter que la vitesse de référence est 1/100, c’est une valeur idéale qui permet de figer les tremblements du photographe et les sujets en mouvements lents. Les sujets en mouvements rapides seront en revanche flous. Pour les sujets rapides, comme du sport on va privilégier une vitesse rapide à partir d’1/250. En résumé, on utilise une courte exposition ou vitesse rapide (ex. 1/400 de seconde) pour figer le mouvement ou faire entrer moins de lumière. On utilise une vitesse lente ou longue exposition pour obtenir un flou de mouvement ou faire entrer plus de lumière.

Schema_Vitesse

Ouverture du diaphragme

Le diaphragme règle l’ouverture de l’objectif. Il permet de réguler la lumière qui entre dans l’appareil photo et de jouer sur la profondeur de champs. Une grande ouverture (ex. f2,8) permet d’obtenir plus de lumière et une faible profondeur de champs (=sujet net, arrière plan flou). A l’inverse une faible ouverture (ex. f10) réduit le débit de lumière qui entre dans l’appareil et offre une grande profondeur de champs (= sujet et arrière plan nets).

Schema_Diaphragme

Selon l’effet recherché vous allez prioriser l’un de ces réglages et composer avec les 2 autres pour obtenir une bonne exposition. Voici quelques exemples de réglages.

En cas de faible lumière :

  • Si vous privilégiez un ISO bas pour limiter le bruit (ex. photo en intérieur).
    Pour compenser le manque de lumière il faut soit une vitesse lente soit une ouverture de diaphragme importante.
  • Si vous privilégiez une vitesse d’obturation rapide (ex. photo de sport en salle).
    Pour compenser le manque de lumière il faut monter les ISO ou avoir une ouverture de diaphragme importante.
  • Si vous privilégiez une faible ouverture de diaphragme (ex. paysage de nuit).
    Pour compenser le manque de lumière il faut une vitesse d’obturation lente ou monter en ISO.

En cas de forte lumière

  • Si vous privilégiez un ISO élevé. (ex. photo à la montagne)
    Pour compenser la luminosité il faut augmenter la vitesse ou fermer le diaphragme.
  • Si vous privilégiez une vitesse d’obturation lente. (ex. foule anonyme et un peu flou)
    Pour compenser la luminosité il faut soit réduire l’ISO, soit fermer le diaphragme.
  • Si vous privilégiez une grande ouverture de diaphragme (ex. photo portait en extérieur).
    Pour compenser la luminosité il faut baisser les ISO ou augmenter la vitesse d’obturation.

Si tu veux rapidement progresser et maitriser ton appareil photo, inscris-toi à mon cours d’initiation photo particulier 👇

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.